Hélicos CP électriques

Hélico CP SAB


Heli4.com est protégé !

 CopyrightFrance.com Depuis le 1er Octobre 2007, Heli4.com est protégé par un Copyright déposé chez le Procureur de la République à Evreux.

SAB Goblin 500


 
 

 
Par francoisd, 15 juillet 2013.

 

Si vous êtes, comme nous tous, passionnés par le domaine de l’hélicoptère radiocommandée,
Vous n’avez sûrement pas échappés à la révolution SAB Goblin.
Il y a un peu plus d’un an et comme un véritable coup de pied dans la fourmilière,
Cette société reconnue jusque là dans les domaine des pâles, nous a agréablement étonnés en développant une machine sortant littéralement des sentiers battus...

Avec une magnifique et innovante étude d’ingénierie, SAB a fait l’exploit indéniable de tous nous surprendre avec son nouveaux et déjà très mythique Goblin 700...

Aujourd’hui nous allons ensemble voir le dernier né de cette merveilleuse famille d’hélicoptère made in Italia...
Le Goblin 500


En Bref

JPEG - 89.2 ko
JPEG - 108.9 ko

Après les Goblin 700, 630 et dernièrement 770, SAB Héli Division vient de sortir le Goblin 500.
Reprenant dans les grande lignes la conception et l’esthétique original de ses grands frères, SAB nous propose une machine en propulsion 6S en pâles de 500mm, soit un rotor à peine plus petit que le T-rex 550.


La Boîte

JPEG - 109 ko

SAB nous à habitué à de très belles boîtes contenant les kits. Une fois de plus, nous retrouvons une grosse sérigraphie "SAB", cette fois rouge, sur un fond imitation carbone. Elle mesure 61cm de long, 24cm de large et 19cm de haut.

JPEG - 106.1 ko

A l’ouverture, nous retrouvons un ensemble de 4 boites (numérotées) dans lesquels sont réunis les différents sachets eux aussi numérotés pour faciliter l’assemblage de la machine.


Caractéristiques de l’hélico

Le Goblin 500 n’est vendu qu’en kit nu. Les pâles carbones (de 500mm) et les pâles d’anticouple (aussi en carbones) ainsi que le support de pâles en mousse sont fourni dans le kit.

JPEG - 111.7 ko

Il faudra donc vous procurer toute l’électronique nécessaire.

Le seul choix possible est celui de la couleur de l’ensemble canopy/tube de queue, rouge et blanc où jaune fluo et noir.

— Marque : SAB Héli Division
— Modèle : GOBLIN 500
— Type : CP Flybarless
— Longueur : 98 cm pour 31 cm de haut
— Diamètre rotor : 113,8 cm (avec des pâles de 500mm)
— Poids : environ 1900 g sans batterie
— Moteurs : Brushless de 1070 à 1350 Kv
— Pignon moteur : 18 dents fourni avec le kit (adaptateur axe 5mm fourni)
— Contrôleur : 80 à 120 Ampères en 6S
— Batterie : 6S 2800/4500mAh
— Module / récepeteur :BeastX et Spektrum AR8000
— Servos cyclique : Taille Mini (36mm)
— Servo d’AC : Taille standard (40mm)


Description détaillée

SAB propose à ses clients tout un panel de configurations électroniques, allant du vol basique au vol hard 3D.
Libre à chacun de déterminer en fonction de ses besoins et de sont budget, l’électronique qui équipera son Goblin.

- Moteurs :

La motorisation sera confiée à un moteur Scorpion.
Mon style de vol étant à mi chemin entre la voltige et la 3D, j’ai opté pour un HK-4020 1100kv d’une puissance de 1640 watts pour 78 ampères en continu.

- Contrôleur :

Le Goblin pouvant voler avec très peu de tours rotors, je me suis rapidement dirigé vers un contrôleur (esc) de chez YGE, marque reconnue entre autres pour disposer d’une très bonne régulation de tours et ce, quelque soit le régime.
Mon choix se portera donc sur modèle 90 LV pour équiper ce Goblin.

A savoir que SAB recommande un contôleur de 80 à 120 A.

Un remerciement particulier à la boutique Hélidigital, qui pour les besoins de l’article, m’a fourni gracieusement ce contrôleur.

- Servos :

Les servos cycliques sont de taille Mini.
Choix étonnant de la part de SAB puisque tous les concurrents de cette taille d’hélico sont équipés de servos taille standard.

Ce sont les MKS 9660A+ qui ont retenu mon attention.
Suffisement rapide et coupleux pour de la petite 3D.

Le servo d’anticouple quant à lui est de taille standard.
Là le choix et très vaste.
Un MKS DS760 assurera la tenue de cap du Goblin.

- Module FBL :

Chacun sont feeling de ce coté, pour moi le BeastX reste indéniablement une valeurs sûre en matière de flybarless.

- Batterie :

Le Goblin est un hélico taillé pour la 3D, prévoyez donc des batteries à fort taux de décharges.
SAB recommande l’utilisation de batteries 6S 2800 à 4500mAh, mais n’exclus pas l’utilisation de batteries de capacités supérieures tant qu’elles ne dépassent pas la taille de 52x53x180.

Personnellement j’utiliserai les packs 6S 5000mAh équipant mon Goblin 700 ainsi que des packs 6S 4200mAh que j’utiliserais uniquement pour ce Goblin 500.


Montage et réglages

L’outillage et les produits utilisé pour le montage reste classique :

JPEG - 135.4 ko

- Un set de tournevis hexagonaux de 1.5, 2, 2.5, 3, 4mm
- Une pince à bec
- Une pince à chapes
- Quelques clés à œil (4, 5.5, 7 mm).
- Du frein filet bleu & vert
- De la colle cyanoacrylate
- De la graisse synthétique (Tri-Flow).

La notice en papier glacé au format A4 est complète et explicite. A chaque début d’étape est indiqué en haut de page, dans quelle boite, sachet et sous-sachet correspondant, se situe les pièces et matériaux à utiliser.

Voici dans quel ordre s’assemblera le Goblin :
- Chassis/Train d’atterissage
- Platine principale
- Support moteur
- Tête de rotor
- Anticouple et sont servo
- Assemblage chassis/platine principale/support moteur
- Servos cyclique
- Assemblage plateau cyclique et mise en place tête de rotor
- Électronique
- Assemblage tube de queue/anticouple sur le chassis
- Pâles, palettes et canopy

JPEG - 112.3 ko

La première étape du montage sera donc le châssis et le train d’atterrissage.
Le carbone est superbement bien verni, malgré tout il faudra passer un petit coup de papier à poncer (1200) sur les arrêtes des flancs, afin d’éviter par exemple d’entailler un câble de servo.
Quelques forumers ce sont plaint de la qualité des vis fixant les trains d’atterrissage. Effectivement j’ai aussi noté ce problème, finalement solutionné par l’utilisation d’un embout Torx T9.

JPEG - 72.3 ko

Contrairement aux montages habituels, on laisse le châssis de coté, pour en premier lieux assembler la platine principale.
La finition des pièces en aluminium est tout simplement parfaite. Les usinages sont magnifiquement réalisés, tout s’emboîte à la perfection.
SAB à pensé dès le départ au moindre petit détail en incluant dans le kit de fine rondelles de calage, chaque propriétaire pourra donc ajuster au mieux le jeu axial de chacun de ces axes.

JPEG - 113.6 ko

On passe rapidement au support moteur.
L’axe moteur ne devra pas dépasser 23mm sous peine de venir gêner la mise en place de la lipo de propulsion, voir même de la transpercer...
Lors de la fixation du moteur, attention de bien placer les fils de manière à ce qu’ils ne viennent pas s’appuyer plus tard sur le flan de châssis.

JPEG - 146.1 ko

C’est au tour de la tête de rotor. Le kit est composé de la nouvelle tête dite HPS (High Précision System) qui accepte une plus grande plage d’utilisation des tours rotors.
Les bras de pieds de pâles sont fixés par l’intérieur de ceux-ci.
Petit détail des plus pratiques, le réglage des biellettes se fera dorénavant via un pas inversé, ainsi fini les démontages et remontages des chapes lors des phases de réglages.

JPEG - 179.6 ko
JPEG - 122.4 ko

L’anticouple est l’une des pièces totalement différente comparé aux autres formats de Goblin.
Une des innovations majeures se trouve sur le hub du rotor.
Au même titre qu’un rotor principal, celui ci est monté avec des dampers, ce qui a pour effet de réduire considérablement voir annihiler, tous les problèmes de vibrations et de jeux à ce niveau.

Le slider quant à lui, est guidé sur cette version par une fourchette, gage de précision une fois de plus.
L’assemblage mécanique ainsi réalisé est fluide et sans jeux.

Le servo d’anticouple prend quant à lui place sur la base plastique du châssis, il n’y à là aucune difficulté pour le fixer, puisque plusieurs trous sont prévus sur les flancs afin d’y passer un tournevis.

JPEG - 131.1 ko

Le montage se poursuit par l’assemblage sur le châssis, des platines supportant pour l’une les pignons et les servos, pour l’autre le moteur. Le Goblin prend enfin ses formes d’hélicoptère et ce, en peu de temps.

Sous appellation "taille mini" des servos cyclique il y à malgré-tout dans cette gamme, deux tailles disponibles dont le montage s’avère possible. Pour ceci, deux types de supports servos en carbone sont contenus dans le kit.
Quatre positions sont prévues afin d’aligner parfaitement les boules à chapes et ainsi permettre une géométrie parfaite des biellettes de liaison servo/plateau cyclique.

JPEG - 113 ko
JPEG - 111.8 ko

Une fois les servos mis en places, le plateau cyclique et la tête de rotor peuvent être installé.

Le manuel propose ensuite de placer le reste de vos composants électroniques. Pour ce faire, plusieurs photos sont fournies pour que chaques éléments soit à sa place.

La jonction châssis / anticouple se fait via un gros tube de queue en carbone.
A première vue le procédé de fabrication est différent de celui de mon Goblin 700...
La finition des surfaces a été nettement améliorée, un bon point de plus.

JPEG - 107.3 ko

Le tube est fixé au châssis à l’aide de deux vis en téflon.
Prévues pour casser en cas de crash, ce type de montage "fusible" évitera que le tube ne se fende ou se casse.
Un outil est fourni pour le serrage de ses écrous M8.
La tension correcte de la courroie d’anticouple, se fera tout simplement en faisant coulisser le boitier d’AC .

JPEG - 149.2 ko

A ce point le montage est pratiquement terminé, une fois votre module flybarless et votre ESC réglé, il ne restera seulement qu’à monter les pâles principales et celles d’anticouple .

JPEG - 78.1 ko

Dans les derniers sachets se trouve deux supports batterie ainsi que des sangles scratch pour les fixer, un rouleau de mousse a collé sur les bords intérieur de la canopy et pour finir un sachet de visseries supplémentaires.


Le Vol

- Préparatifs :

Voyons tout d’abord la mise en œuvre de ce Goblin.
SAB fourni avec le kit, deux supports batteries ainsi que deux sangles scratch.
Ces supports s’avèrent extrêmement pratique, ils se glissent dans un rail moulé sur la base du châssis.
Le blocage se fait à l’aide d’un crochet fixé sur le flan gauche,
il utilise donc la flexibilité du carbone pour maintenir et débloquer le support. Simple et astucieux.

La batterie rapidement mise en place, on enfile la canopy, et là, il faut une certaine maitrise.
Si elle s’avère relativement souple, la mienne à cassée dés la première mise en place.
Défaut ou faiblesse ? Peut être cela est il simplement due au froid (-8° ressenti) elle s’est ouverte sur l’angle supérieur gauche.
Quoi qu’il en soit, il vous faudra prendre le temps nécessaire pour trouvé la façon de faire, une fois trouvé, en moins de 10 secondes elle sera mise en place.
On fini la pose par le système de maintien de la canopy, grâce aux deux vis en alu fournis.
Pensez à les graisser, l’utilisation en serra grandement simplifié.

- Le vol :

Comme d’habitude, les premiers vols serviront au rodage des lipos et aux réglages final du module flybarless BeastX.

JPEG - 37 ko

Ses tout premiers vols m’ont beaucoup surpris.
Malgré un régime rotor relativement faible, la machine est très stable, silencieuse et surtout déjà très rapide en translations.
L’anticouple puissant et autoritaire, dégage un bruit sublime lorsqu’on le sollicite en virage.
Le Goblin est très à l’aise dans ce mode dit "Low RPM" et toute la 3D coulée y est réalisable.

Une fois le rodage des packs lipo terminé, il est enfin l’heure de laisser parler la puissance.
Le bruit de l’ensemble est totalement différent, le Goblin se transforme en un vrai petit diable.
La moindre sollicitation du manche de pas satellise la machine dans un bruit de pales envoutant.
Le châssis est rigide mais la tête de rotor dite HPS donne une certaine souplesse à l’ensemble.
En vitesse pure, l’hélico est très stable et très très rapide.
le rapport poids/puissance est parfait.
En voltige/3D, il se place facilement là ou on le désire, les arrêts sont net et précis, le cyclique est très vif tout en conservant une belle inertie et le ressenti de la rigidité du châssis et bel et bien là.

JPEG - 28.9 ko

Le contrôleur YGE couplé au moteur Scorpion régule parfaitement le régime rotor, même si l’on manque de finesse sur la gestion du pas.

Le gabarit ainsi que le coloris rouge fluo donnent un visuel parfait même lorsque l’ont s’éloigne un peu.

L’autonomie est confortable avec des packs 5000mAh, pratiquement 7 minutes de vols sportif,
le poids de ce genre de batterie donnera beaucoup de stabilité à la machine en vol rapide.

Pour du vol 3D pur, le choix de pack beaucoup plus petit (env. 3700mAh) sera un choix judicieux afin d’avoir une machine très légère et réactive, attention toutefois le temps de vol s’en retrouveras réduit aux alentours de 3,30 minutes.

Le bon choix de batterie se trouve alors avec des pack 4200/4500mAh, faisant un bon rapport poids/puissance/autonomie (env. 4min 30).
Il faudra tout de même faire attention, une fois de plus,
à la dimension des batteries qui pourrait ne pas se monter sur l’hélico.

JPEG - 27.6 ko

Conclusion

JPEG - 171.6 ko

- Le Positif :
— Look
— Qualité du kit
— Polyvalence

- Le Négatif :
— Montage de la canopy pas forcément évident.

En plus d’avoir une copie conforme à ses grands frères, ce "petit" Goblin conserve toute les qualités de vols.
Une forte présence et une grande polyvalence fait que cette machine pourra ravir tout type de pilote, du débutant dégrossit au pilote compétiteur en 3D.


Où acheter un Goblin 500

JPEG - 3.9 ko

www.hélidigital.com

- Lien pour voir la page de cet hélico : Cliquez ici !!!


Pour en parler...

Si vous souhaiter réagir à cet article ou échanger sur ce modèle, Cliquez ici !!!

 
 



 

 
 
 
 
 
 
 
 

Comment débuter en Hélico RC ? | Fonds d’écran | Avertissement | Heli4.com | L’ambiance Heli4 | Contact

Le Groupe Heli4.com = 
Heli4.com | Forum.heli4.com | Xtreme.heli4.com | Video.heli4.com

Heli4.com - 2005/2015 - Généré par SPIP - Tous droits réservés.

 

Design par Julien EMERIAT © 2009